LE VIGNOBLE

La grande Bourgogne et Chablis ont un tropisme bien particulier avec les millésimes en « 9 ». Entre 1849 et 2019 soit 18 millésimes on ne compte quasiment que des grands millésimes et quelques mauvaises surprises, seulement trois pour être précis. 2019 confirme en tout point cette « heureuse disposition » pour le vignoble de Chablis. Le millésime 2019 s’annonce à ce jour très prometteur pour Chablis et La Chablisienne. 2019 a pourtant connu des événements climatiques bien particuliers et la saison « vigneronne » n’a pas été de tout repos, mais les qualités obtenues ont balayé définitivement les craintes. Le printemps a été marqué par des gelées blanches et noires, un épisode de grêle et une grande période de températures inférieures aux moyennes saisonnières. Les conséquences, pour la floraison, ont provoqué de la coulure et du millerandage. Le potentiel de récolte a été ainsi réduit avec une très grande hétérogénéité de la charge pour l’ensemble du vignoble. De la fin du printemps jusqu’aux vendanges, la période a été marquée par une importante sécheresse et de hautes températures. On ne comptera que 135 mm de précipitations en tout et pour tout. Du 20 juin au 27 juillet aucune pluie n’a été constatée et le thermomètre a dépassé les 40 °C à plusieurs reprises. Le poste météorologique de Château Grenouilles a même mesuré 42,6 °C le 25 juillet 2019. Les effets combinés de la situation météorologique ont provoqué un stress hydrique significatif, mais paradoxalement moins important qu’en 2018. Le début de vendange a été légèrement précipité et le rendement en jus sous le pressoir, réduit. Les vendanges débutent généralement pour l’ensemble du vignoble, la 2ème semaine de septembre et se déroulent sous une météorologie très clémente voire à des températures élevées pour la saison à plusieurs moments. L’état sanitaire est excellent et les maturités sont globalement importantes mais décalées dans le temps en fonction des parcelles.

LA CHABLISIENNE

Les vendanges débutent à La Chablisienne le 9 septembre pour les parcelles à maturité précoce et se terminent tranquillement à la fin de la 4ème semaine septembre, soit une période de vendanges relativement longue pour le vignoble. Les premiers degrés naturels sont élevés et ils ont augmenté crescendo jusqu’à la fin de la récolte. Les jus sont concentrés avec une belle définition aromatique et à ce jour, les niveaux d’acidité sont étonnement bons. Ils se situent assez proches des jus de 2017 et 2018. Les fermentations alcooliques se sont déroulées sans arrêt et sont complètement terminées à ce jour. Les premières fermentations malolactiques débutent à peine, laissons‐les se dérouler pour connaitre les pH et les acidités totales finales. Les rendements 2019, pour les appellations Petit Chablis et Chablis, sont inferieurs d’environ 20 % et pour les appellations Chablis 1er Cru et Chablis Grand Cru, inferieurs approximativement de 40% par rapport à une année pleine.

CHATEAU GRENOUILLES

Une équipe de 35 personnes a réalisé les vendanges au Domaine de Château Grenouilles entre le lundi 9 septembre et le vendredi 13 septembre. Les 12 parcelles du domaine ont été récoltées manuellement en fonction des différentes maturités sous une météorologie parfaite. La parcelle de 0,64 ha plantée en 2017 située dans la première partie du coteau à gauche du chai de vinification a été récoltée pour la première fois avec de très très faibles quantités. La table de tri, à la réception des raisins, n’a été d’aucune utilité eu égard à la qualité de l’état sanitaire des grappes. Les degrés naturels moyens sont parfaits pour le millésime dans l’équilibre toujours propre à Château Grenouilles. Le style et la concentration sont au rendez‐vous, le rendement étant seulement très légèrement supérieur à 30hl/ha. Le millésime 2019 s’annonce très remarquable à Château Grenouilles, rendez‐vous d’ici 2021 pour une première présentation après la mise en bouteille.

LE MILLESIME

Le millésime 2019 s’annonce en tout point exceptionnel à Chablis comme bon nombre de grands millésimes en « 9 » du passé. Aprèsla récolte, comme toujours, le travail consciencieux de vinification et d’élevage fera beaucoup la différence entre les producteurs. Que ce millésime puisse atteindre le sommet de perfection du Chablis 1er Cru 1959 de La Chablisienne dégusté l’année dernière, il en a probablement le potentiel…

Hervé TUCKI Ambassadeur de marques